Effet de mode?

Je ne sais pas si c’est le fruit du hasard, mais les opérations marketing sur le thème du Pit Stop ou du Car Wash se multiplient. En voici 4 pêchées ces 2 dernières semaines.

Pit Stop Renault F1 pour Renault :

Pit Stop Challenge de Norauto :

Car Wash by Mobil 1 :

Pit Stop Porsche pour le retour de la marque aux 24 heures du Mans :

Je trouve les 4 exécutions réussies. Chacune a son identité. Comme quoi, on peut surfer un même sujet tout en étant différent.

 

DEEZER ou l’Art de la pub

Dimanche soir, je suis tombé amoureux du spot TV de DEEZER. Il y a même assez longtemps que je n’avais pas adoré une pub. Si si, j’ai bien rigolé sur 2 ou 3 spots, mais l’humour est une ficèle un peu facile en publicité.

Ce spot DEEZER m’a accroché et je me suis dit qu’il méritait bien un petit coup de coeur ici.

– D’abord, c’est beau. Le graphisme tendance #streetart signé McBess est juste superbe.

– Ensuite l’histoire racontée (sans mots mais en musique : Remix de « Wannamama » by Pop Levi) reflète parfaitement le service : la musique que je veux, où je veux, quand je veux.

– Les 6 mots pour conclure le spot. #whatelse.

– Enfin, l’absence d’url dans le packshot. C’est tellement évident que Deezer est un service web, pas besoin d’url.

Cerise sur le gâteau : ça donne envie d’aller voir.

Chapeau à l’agence BEING (TBWA) + QUAD Productions pour cette très belle réalisation.

Peugeot et Renault souffrent…mais y’a de l’espoir.

Pour bien commencer cette année 2013 (que je vous souhaite excellente), les médias se sont largement fait l’écho de la « chute », « baisse », « dégringolade », « catastrophe » du marché de l’automobile 2012 en France. On nous avait promis une année de marasme économique, cette petite news ne fait que tenir la promesse et maintenir le moral des Français en berne. Je passe sur l’analyse de cette baisse que vous retrouverez sur le site des Echos par exemple.

Tout de même. -21% pour Renault, -19% pour PSA. Grosse claque. Il faut dire que nos constructeurs sont pris en tenaille par une concurrence qui a fait de meilleurs choix stratégiques. D’un côté, les Allemands qui ont fait le choix (cohérent), d’investir sur la perception qualité/émotion/prix de leur marque, et de l’autre des constructeurs qui bénéficient de coûts de production plus bas et proposent un mix produit/image/prix plus cohérent.

Nos constructeurs sont donc coincés le cul entre 2 chaises et fabriquent des bagnoles de milieu de gamme, sans charme et vendues à coups de rabais taillés à la serpe, Peugeot allant même jusqu’à proposer 8000€ de remise en fin d’année 2012. N’importe quoi.

« Réenchanter ». Pour moi c’est le mot clé. Vous avez déjà entendu un de vos amis de vanter de rouler en Scenic (j’en ai un) ou en Picasso ? Moi pas. En revanche, « je roule en VW Touran » ou « en BMW 3 Touring », ça, ça le fait ! Je ne parle même pas des Mini et autre Fiat 500. Donc, à moins de délocaliser la totalité de la production et de jouer la carte du low cost à armes égales avec les Coréens, le réenchantement me paraît être une des clés. Et si j’en crois les annonces faites par Citroën sur la 2 CV et par Renault sur l’Alpine, il semblerait que ce chemin soit engagé. A suivre.

Granjon, maître du prix et du contenu

JAG a répondu aux questions de FrenchWeb. Cette interview illustre parfaitement la cohérence du positionnement de Vente-Privée : un magasin « discount », valorisant les marques qui y sont distribuées. Un défi relevé grâce des investissements qui nourrissent la fibre émotionnelle de la marque Vente Privée. Chapeau.

Jacques-Antoine Granjon, PDG de Vente-privée par frenchweb

Pour Noël, offrez une journée de shopping le 9 janvier

A moins d’1 mois de Noël, vous êtes sans doute déjà sous l’influence de la dictature du cadeau sous le sapin. Les grands réseaux de distribution (notamment l’habillement) vous poussent à l’achat avec de belles vitrines et de belles boîtes cadeau…le tout à plein tarif.

Et pourtant, si vous avez raté le Black Friday, sachez qu’il vous suffirait d’attendre 15 jours pour ne pas vous faire plumer et faire vos courses dans le paradis l’enfer des SOLDES ! Et oui, à 15 jours d’intervalles, le joli pull angora de mamie vous aurait coûté 20, 30, 50 voire 70% moins cher qu’en plein rush de Noël. Certes, je pourrais dire que les soldes sont bien mal placées (cf refrain annuel des commerçants), mais non. Ce qui m’épate, c’est notre naïveté de consommateur. Comment pouvons-nous tolérer qu’un même produit soit bradé 15 jours après son achat ? Nous sommes les gogos du Père Noël !

Alors pour Noël, ne changez rien pour les cadeaux des enfants (les jouets ne sont pas soldés), mais pour les grands, mettez sous le sapin un bon pour une journée de shopping le 9 janvier 2013. Vous paierez 2 fois moins cher ou offrirez 2 fois plus de cadeaux et en plus vous passerez un excellent moment en famille ou entre amis (note de l’auteur : on dirait une pub Nutella cette conclusion). Un vrai réseau social quoi.