LEGO se construit un magasin

Après le Playmobil Fun Park qui existe depuis un bout de temps, voici que LEGO se lance aussi dans la vente directe et physique de ses produits. Mais ce n’est pas un simple magasin. Les enfants et les parents peuvent jouer sur place, acheter des LEGO à l’unité (très pratique pour les pièces perdues), découvrir le contenu des boîtes avant de les acheter…bref, LEGO nous vend une « nouvelle expérience » du jouet…

Si vous voulez emmener vos enfants ou revivre vos jeunes années, ça se passe dans le nouveau centre commercial SO OUEST à Levallois.

Publicités

Pourquoi payer 15,50€?

Lorsque j’ai commencé à réfléchir à mon blog, j’avais très envie de me lancer dans la critique médiatique, notamment sur les médias d’information. Je suis excédé par le traitement de l’info fait par les « grands média ». Les rédactions ont transformé l’info les faits divers en marchandises voire en spectacles, avec le seul objectif de développer l’audience pour vendre du « temps de cerveau disponible » à des annonceurs.

Oui mais voilà, il me semble que ces évolutions ont entraînées une perte de qualité éditoriale ENORME. La presse gratuite (Metro, 20 Minutes, Direct Matin…) compile des dépêches ou écrit des brèves déjà parues depuis 24 ou 48 heures sur Twitter, les chaînes TV donnent dans le sensationnalisme, le tout entrecoupé par de belles pages de pub. D’ailleurs, en parlant de pub on peut s’interroger sur le vieux débat à propos de l’indépendance des rédactions vis à vis des régies publicitaires. Plus un média est dépendant de la publicité, plus la frontière régie/rédaction est ténue. Je ne parle pas des pressions économiques que peuvent exercer les annonceurs. Citons LVMH avec Libération ou EDF avec La Tribune

Je suis donc très méfiant envers ce que je lis ou regarde. C’est intéressant de voir que d’autres modèles ont du succès. Citons la revue XXI et le Canard Enchaîné, 2 bons exemples dans la presse écrite. Leur point commun : la vente au numéro ou par abonnement comme unique source de revenus. Pas de pub. Et le plus dingue, c’est que ça marche ! Je vais même jusqu’à dire que ça redonne ses lettres de noblesse journalisme. Les rédactions prennent le temps d’enquêter, de confronter et les lecteurs à la recherche d’informations vérifiées, de qualité et le plus souvent exclusives sont prêts à payer pour ça !

15,50€ tout de même pour la revue XXI, dont le dernier numéro est sorti le 11 octobre.